Haïti vu à travers les yeux d’un ministre volontaire de Scientologie

Près de trois semaines après le tremblement de terre de magnitude 7,0 qui a détruit la ville de Port-au-Prince, médecins, infirmiers et autres professionnels de santé continuent de lutter pour sauver la vie de victimes de la catastrophe.  Des équipes de ministres volontaires de Scientologie apportent leur soutien aux équipes médicales de l’Hôpital général et de la tente de l’hôpital de l’Université de Miami qui a été érigée à l’aéroport de Port-au-Prince, en aidant dans tous les domaines : distribution de nourriture et d’eau, nettoyage, pansement des plaies, assistance aux médecins dans les unités de soins intensifs et les salles d’opération, soutien moral aux victimes.

Nicole, ministre volontaire de Scientologie de Los Angeles, a pris un vol affrété par l’Église de Scientologie le 22 janvier pour emmener des médecins, des infirmiers et des ambulanciers en Haïti, avec des ministres volontaires pour le soutien logistique. Le premier jour, affectée à l’Hôpital général de Port-au-Prince, Nicole a été surprise de voir que tous les patients avaient été sortis du bâtiment et mis sur le trottoir ou dans l’herbe et gisaient là, sur des couvertures ou des lits de camp. Cela multipliait les risques de complications à cause de l’insalubrité ambiante, mais le risque d'écroulement de l’hôpital à cause des dommages que le séisme et les répliques sismiques lui avaient fait subir était une menace encore plus grande pour la survie des patients.

Presque tous les patients que Nicole voyait avaient des plaies ouvertes et saignantes. La plupart avaient été amputés, ou étaient défigurés d’une façon ou d’une autre. Inspirée par le dévouement des médecins et des infirmières, Nicole accomplissait toutes sortes de tâches pour libérer ces professionnel de santé, afin qu’ils puissent s’occuper davantage des patients. « Je lavais des patients et je donnais à manger à ceux qui ne pouvaient pas se nourrir tout seuls. J’ai massé des muscles atrophiés. Je remontais le moral aux gens, je les faisais même chanter. »

Nicole n’oubliera jamais le patient qu’elle appelle « le miraculé », parce que seul un miracle pouvait garder en vie son maigre corps émacié, rongé par les vers. Inconscient de ce qui l'entourait, il n’arrivait même pas à manger, mais Nicole a trouvé de la nourriture pour bébé, qu’elle a mélangé à de l’eau pour la lui administrer à l’aide d’une seringue. Elle le tenait, lui chantait des chansons et essayait d’attirer son attention vers le monde extérieur.

Soudain, elle le vit regarder quelque chose. Il cessa d’avoir l’air absent et se mit à parler. Il l’a appelé sa « sœur », lui disant qu’il n’avait personne d’autre au monde et qu’elle était désormais sa sœur. Il a dit à Nicole de revenir le lendemain et qu’il l’attendrait. Il avait décidé de vivre.

Plus de 100 ministres volontaires ont aidé en Haïti avec l’équipe des secouristes de Scientologie, travaillant dans les hôpitaux, distribuant de la nourriture, de l’eau et des médicaments, et fournissant toute autre assistance dont le personnel médical et les associations humanitaires avaient besoin pour porter secours à la population d’Haïti.