Les ministres volontaires et internet mettent l’aide à la portée de tous

Les cours en ligne des ministres volontaires de Scientologie aident des milliers de personnes dans 169 pays à découvrir qu' « On peut y faire quelque chose. »

Un Kényan veut aider des jeunes femmes qui se sont fait piéger par l’industrie du tourisme sexuel, en plein essor dans leur pays.  Des Philippins veulent sauver leur couple, en difficulté après vingt-deux ans de mariage. Une pharmacienne américaine a peur de perdre son travail.  Leurs amis et des « spécialistes » leur ont dit qu’ils ne pouvaient rien y faire.  Mais ils ont trouvé des outils efficaces pour atteindre leurs objectifs et surmonter leurs problèmes en faisant des cours en ligne gratuits sur le site internet des ministres volontaires de Scientologie.

Correspondant aux dix-neuf chapitres du Manuel de Scientologie, ces cours proposent des techniques développées par Ron Hubbard qui, tout simplement, marchent.  Certaines personnes viennent pour trouver des solutions à la dépendance aux drogues que tout parent, proche ou ami peut utiliser pour aider une personne à ne plus prendre de drogue.  Certains ont presque décidé que ça ne vaut pas la peine d’essayer d’avoir une relation durable, mais ils veulent essayer encore une fois.  D’autres mènent une existence sans avenir, car ils ne peuvent tout simplement pas acquérir les compétences dont ils ont besoin pour obtenir un meilleur emploi.

Sur le site internet http://www.volunteerministers.org/#/cours il suffit de s’inscrire, de télécharger le livret de l’un des cours et de commencer.  Un ministre volontaire formé à Los Angeles corrige les leçons et s’assure que les étudiants savent appliquer ce qu’ils apprennent.

« Aujourd’hui, après une nuit blanche passée à remettre en question notre mariage, nous considérons que nous sommes sortis vainqueurs d’une autre bataille de la vie", dit un Philippin qui a suivi le cours Comment sauver un mariage.  « Je me suis inscris sur ce cours, j’ai réalisé ce qui était en train de démolir notre mariage et j’en ai parlé avec ma femme.  Nous étions tous les deux aux prises avec ce problème et nous avons appliqué ce que nous avions lu dans le livret. » Au début, ils essayaient seulement de rester ensemble pour leurs enfants, mais maintenant ils savent qu’ils n’ont pas à se contenter d'autre chose que du bonheur.

Un Kényan, qui a utilisé les données apprises dans le cours « Les fondements des relations publiques » pour toucher et aider des jeunes piégés dans le trafic sexuel, nous a dit : « J’ai été en mesure de retracer les problèmes et de trouver des solutions au trafic sexuel de Kapsabet Town. »  « Ce cours m’a offert de toutes nouvelles opportunités dans la vie. »

« Après avoir terminé le cours "La technologie de l’étude”, j’ai réalisé que ce monde a seulement besoin d’un peu plus de bon sens.  J’aurais aimé faire ce cours il y a des années », a déclaré une pharmacienne qui a également suivi un cours sur la façon de mieux communiquer. Elle a non seulement retrouvé de l’intérêt pour son travail, mais elle reçoit aussi moins de plaintes de ses clients,« certains demandant expressément à me parler plutôt qu’à d’autres pharmaciens. »

En créant les ministres volontaires, Ron Hubbard a écrit : « Un ministre volontaire ne ferme pas les yeux sur la douleur, le mal et l’injustice de l’existence. Au contraire, il est formé pour remédier à ces choses et pour aider les autres à trouver un soulagement, ainsi qu’une nouvelle force personnelle. »  Avec les cours en ligne disponibles sur leur site, des milliers de personnes découvrent chaque semaine que la devise des ministres volontaires de Scientologie est absolument vraie : On peut y faire quelque chose.

Pour vous inscrire à l'un des cours des ministres volontaires de Scientologie, allez sur : www.volunteerministers.org/#/courses